Nous utilisons des cookies sur ce site pour améliorer votre navigation.

En cliquant sur un lien sur cette page, vous donnez votre consentement pour l'utilisation des cookies.

La démarche qualité

La Clinique de Soins de Suite et de Réadaptation (SSR) de Bazincourt est engagée dans une démarche qualité dont l’objectif est de garantir la satisfaction du patient à toutes les étapes de sa prise en charge. À cet effet, une politique qualité et de gestion des risques est définie.

 

La politique qualité LNA Santé

La politique qualité repose sur 5 principes directeurs :

  • Répondre aux besoins et attentes des clients : en individualisant notre prestation d’accompagnement et de soins médicaux et paramédicaux.
  • Engager une écoute client efficace : par la collaboration avec toutes les parties prenantes tels que nos clients, leur famille, les professionnels, les partenaires institutionnels.
  • Développer un esprit de bientraitance chez le personnel.
  • Manager les risques : pour faire de nos établissements des lieux de soins et de vie agréables, adaptés à notre métier et sûrs en respectant en permanence les exigences réglementaires.
  • Mettre en œuvre les recommandations et bonnes pratiques professionnelles de notre secteur d’activités.

LNA Santé s’engage à suivre ces principes dans ses prises en charge, dans son organisation et dans ses installations.

 

DÉMARCHE QUALITE DANS NOTRE ETABLISSEMENT

La certification conduite par la Haute Autorité de Santé (HAS)

La clinique s’est engagée dans une démarche d’amélioration continue de la Qualité et de la Sécurité des Soins, ainsi que dans l’Évaluation des Pratiques Professionnelles.

La démarche de certification conduite par la Haute Autorité de Santé vise à porter une appréciation indépendante sur la qualité de l’établissement à l’aide d’indicateurs, de critères et de référentiels portant sur les procédures, les bonnes pratiques cliniques ainsi que les résultats des différents services et activités de l’établissement.

L’établissement depuis 1999 s’est engagé dans une démarche de certification initiée par la haute Autorité de Santé avec l’obtention de :

  • l’Accréditation Version 1 en 2003
  • la Certification avec suivi Version 2 en 2007
  • la « Certification avec recommandations » Version 2010 en février 2013
  • puis la Certification Version 2014 en septembre 2015 sans écart.

 

Les Indicateurs Nationaux

Dans ce cadre des indicateurs nationaux sont renseignés et suivis annuellement par l’établissement.

  • BILANLIN : Bilan de Lutte contre Les Infections Nosocomiales
  • IPAQSS : Indicateurs pour l’Amélioration de La Qualité et de la Sécurité des Soins

Cinq indicateurs sont demandés en Soins de Suite et Réadaptation concernant les IPAQSS :

  • La Tenue du Dossier Patient (TDC)
  • Le Délai d’Envoi du Courrier de fin d’hospitalisation (DEC)
  • Traçabilité de l’évaluation de la Douleur (TRD)
  • Dépistage des Troubles Nutritionnels (DTN)
  • Traçabilité de l’évaluation du Risque d’Escarre (TRE)

L’établissement affiche les résultats dans l’établissement et remet les résultats au patient lors de la remise du livret d’accueil.

Les résultats sont disponibles au public sur le site internet suivant : www.scopesante.fr.

 

Gestion des risques

La gestion des risques vise d’abord à améliorer la sécurité des personnes. Elle est organisée et coordonnée par le Comité de Vigilances et des Risques de l’établissement.

Elle repose sur :

  • La définition et la mise en œuvre d’une politique de sécurité
  • La prévention des risques
  • Le signalement, l’analyse et le traitement des risques avérés.

 

La Politique Qualité et Sécurité des Soins de l’établissement

La politique d’Amélioration de la Qualité et de la Sécurité des Soins est décidée pour quatre ans et permet de constituer le Programme d’Amélioration de la Qualité et de la Sécurité des Soins de la Clinique de Bazincourt (PAQSS) chaque année.

 

AXE 1 : SATISFAIRE AUX DÉMARCHES DE RECONNAISSANCE EXTERNE

  • Satisfaire les démarches de Certification
  • Satisfaire à la démarche qualité LNA
  • Satisfaire les contrôles externes (inspections, visites de conformité, etc..)
  • Améliorer les Indicateurs Nationaux (Bilanlin, IPAQSS)

 

AXE 2 : FAIRE ÉVOLUER ET PÉRENNISER LA DÉMARCHE QUALITÉ ET CULTURE QUALITÉ

  • Améliorer le Management intégré
  • Améliorer l’organisation du système documentaire
  • Renforcer la culture d’Evaluation de Pratiques Professionnelles (EPP)
  • Développer la gestion des compétences
  • Améliorer la Prise en charge du patient globale
  • Améliorer la structure du dossier patient
  • Impulser le développement durable

 

AXE 3 : POURSUIVRE LA MISE EN PLACE D’UNE GESTION DES RISQUES GLOBALISÉE

  • Développer le management par les risques : déployer la gestion de risque a priori et l’analyse des risques a posteriori
  • Renforcer la prévention et la prise en charge des risques associés aux soins
  • Poursuivre les actions de lutte contre les infections nosocomiales
  • Renforcer la sécurité de la prise en charge médicamenteuse
  • Renforcer les règles d’identitovigilance
  • Améliorer la prise en charge de la nutrition et des patients atteints de troubles de la déglutition
  • Améliorer la prise en charge des patients atteints d’escarres
  • Renforcer le circuit des vigilances sanitaires
  • Améliorer le suivi des plans d’urgence et de la gestion de crise
  • Poursuivre la gestion des risques professionnels
  • Poursuivre la gestion des risques environnementaux
  • Améliorer la sécurité des biens et des personnes

 

AXE 4 : PROMOUVOIR LA CONNAISSANCE ET LE RESPECT DES DROITS DES PATIENTS

  • Développer l’information et l’éducation des patients
  • Améliorer la prise en charge de la douleur des patients
  • Améliorer la prise en charge des patients en fin de vie
  • Améliorer le confort des patients
  • Renforcer l’écoute patient (mieux gérer les plaintes écrites et orales – améliorer circuit questionnaires de satisfactions patients)
  • Développer les questions éthiques
  • Renforcer la bientraitance

 

Les Instances

Pour institutionnaliser et conduire les démarches entreprises, la clinique a mis en place des instances de pilotage :

  • Le comité de direction (CODIR)

Le CODIR définit les orientations stratégiques de l’établissement et en assure le pilotage.

  • La Commission Médicale d’Etablissement (CME)

La Commission Médicale d’Etablissement a un rôle consultatif. Elle s’assure de la mise en place du projet médical.

  • Le Comité de Pilotage (COPIL)

Le COPIL prend les décisions nécessaires à l’avancement des démarches et assure la cohérence entre les objectifs fixés et les actions menées. Il valide les travaux accomplis. Il s’assure de la mise en place de la politique qualité et de la gestion des risques.

  • La Commission des Relations avec les Usagers et de la qualité de la prise en charge (CRU)

La CRU veille au respect des droits des usagers et contribue à l’amélioration de la qualité de la prise en charge. Un représentant des usagers participe aux réunions de la CRU. 

  • Le Comité d’Éthique

Le comité d'Éthique veille à traiter les sujets nécessitants une réflexion éthique.

  • Le Comité de VIgilances et des Risques (COVIR)

Le COVIR coordonne les actions concernant les vigilances réglementaires et tous les autres risques existants dans la clinique.

  • Le Comité de Lutte contre les Infections Nosocomiales (CLIN)

Le CLIN organise et coordonne les actions de prévention et lutte contre les infections nosocomiales dans l’établissement. Le CLIN comprend en son sein, la commission des antibiotiques / anti-infectieux.

Une Équipe Opérationnelle d’Hygiène est en place pour mettre en œuvre la politique définie par le CLIN.

  • Le Comité du Médicament et des Dispositifs Médicaux Stériles (COMEDIMS)

Le COMEDIMS participe à la définition de la politique du médicament.

  • Le Comité de Lutte contre la Douleur (CLUD)

Le CLUD définit la politique de prise en charge de la douleur et coordonne sa mise en œuvre. Il vise notamment à développer une véritable culture « Douleur » au sein de la clinique en intégrant notamment tous les aspects psychologiques inhérents à la prise en charge de la douleur.

  • La commission Évaluation des Pratiques Professionnelles (Com EPP)

La Commission EPP définit et assure le suivi de la politique Évaluation des Pratiques Professionnelles en lien avec le Comité de Pilotage.

  • Le Comité de Liaison pour l’Alimentation et pour la Nutrition (CLAN)

Le CLAN participe, par ses avis ou ses propositions, à l’amélioration de la prise en charge nutritionnelle des patients (aspect de prise en charge en regard des pathologies, aspect de la prévention des troubles de la déglutition, aspect de prévention de la dénutrition) et à la qualité de l’ensemble de la prestation alimentation-nutrition.

  • La Commission des Soins Infirmiers et Médico-Techniques

Cette commission définit les actions prioritaires à mener tant dans le domaine des soins infirmiers que celui de la rééducation et de la réadaptation.

 

Pour toute demande d'information et de consultation, n'hésitez pas à remplir le formulaire en ligne.

S'inscrire à la newsletter